Actu

GoPro : nouvelle vague de licenciements annoncée

01 décembre 2016
Par Mathieu Freitas

GoPro s’apprête une nouvelle fois à réduire ses effectifs. Quelques 200 postes sont menacés. L’actuel président quittera également ses fonctions en fin d’année.

GoPro peine à remonter la pente. Pionnier sur le marché des caméras d’action, le groupe américain subit de plein fouet la concurrence des nouveaux acteurs à la stratégie tarifaire souvent plus agressive et se trouve en grande difficulté depuis 2015. La baisse des ventes l’avait ainsi poussé à réduire de 7 % ses effectifs en début d’année. La situation ne s’est pas arrangée depuis. Au contraire, même. Ce sont maintenant 15 % des postes encore occupés, soit 200 environ, qui seront bientôt supprimés, en plus de la division « divertissement ». Le président Tony Bates est également sur le départ.

Les comptes dans le rouge depuis plus d’un an

L’annonce, relayée par Reuters, fait suite à quatre trimestres de pertes consécutifs et une nouvelle baisse de l’action GoPro. Celle-ci n’était plus valorisée qu’à 9,83 dollars à la clôture de la bourse la veille. C’est 60 % de moins qu’à son introduction en 2014. Le récent rappel de 2500 drones Karma pourrait en outre impacter les résultats financiers du dernier trimestre 2016, alors que les prévisions du groupe étaient déjà en deçà des attentes. La restructuration, estimée entre 24 millions et 33 millions de dollars (23-31 millions d’euros), devrait néanmoins permettre un retour à la profitabilité dès 2017.

GoPro Karma

Un premier signe encourageant est déjà apparu lors du Black Friday : les ventes de caméras ont progressé de 35 % par rapport à l’année dernière. Les différents changements annoncés semblent en outre avoir été bien accueillis par Wall Street. L’action GoPro est depuis repartie à la hausse à la Bourse de New York.

Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Pour aller plus loin