Actu

Wiko View, Honor 8… L’ANFR liste les smartphones au DAS trop élevé

02 décembre 2018
Par Romain Challand

L’ANFR fait le bilan du premier semestre 2018 et épingle 8 smartphones au DAS trop élevé. Si 6 d’entres eux ont été mis à jour, les deux autres ont été retirés du marché.

L’ANFR (Agence nationale des fréquences) a été pointilleuse cette année en matière de DAS (Débit d’absorption spécifique), et a épinglé plusieurs mobiles n’ayant pas respecté les taux autorisés en France. Aujourd’hui, l’agence dresse le bilan du premier semestre 2018, à partir de tests réalisés sur 51 téléphones portables prélevés dans des points de vente en France. Elle a ainsi découvert que 43 téléphones portables ont un DAS conforme à la réglementation, donc inférieur à 2W/Kg au niveau du tronc, mais que 8 autres ont dépassé la limite réglementaire, avec des taux variant de 2,04 W/Kg à 2,52 W/Kg.

 © Labo Fnac
© Labo Fnac

Et parmi ces 8 contrevenants, on retrouve quelques noms connus. Il y a par exemple le Wiko View ou le Honor 8, testé par nos soins (nous ne mesurons pas le DAS). On y retrouve également les Alcatel Pixi 4, Wiko Tommy 2, Echo Star Plus, Hisense F23, Neffos X1 et Orange HAPI. Pour les deux derniers, c’est bien simple, ils ont tout simplement été retirés du marché, mais les autres modèles ont tous subi une mise à jour logicielle, permettant de faire passer le DAS sous la barre des 2W/Kg. Mais c’est, on l’imagine, au détriment de performances radio légèrement bridées.

Ce qui surprend tout de même un peu avec les mesures de l’ANFR, c’est que l’organisme ne mesure pas l’ensemble des téléphones du marché. Aussi, les DAS trop élevés peuvent ne pas concerner toutes les unités d’un modèle, et il convient donc de rester prudent avec les chiffres avancés.

Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste