Actu

Free a bloqué 300 000 smartphones non restitués

27 novembre 2018
Par Romain Challand

Free a procédé au blocage de plus de 300 000 smartphones qui ne lui ont pas été restitués à l’issue de leur période de location.

Les blocages, ce n’est pas qu’une histoire de gilets jaunes. D’après le JDD, depuis quelques semaines, Free Mobile a procédé à une opération d’envergure consistant à bloquer environ 300 000 smartphones loués et non-restitués auprès de l’opérateur. En effet, Free propose de la location de smartphones, et à l’issue de cette période, les utilisateurs sont invités à faire un choix. Ils peuvent ainsi reconduire la location du mobile, opter pour un mobile plus récent mais toujours loué, rendre le smartphone, ou encore racheter le terminal à l’opérateur.

 © Pixabay
© Pixabay

Mais visiblement, Free a été un peu laxiste, au point donc de laisser 300 000 mobiles dans la nature. Si l’opérateur se contentait pour l’instant de menacer de bloquer lesdits mobiles, il est désormais passé à l’acte. L’opération a débuté le soir d’Halloween, et a donc entrainé des coupures généralisées de lignes. Selon Univers Freebox, qui rapporte les propos du JDD, Free a transmis « le numéro d’immatriculation des terminaux concernés à l’autorité responsable, la GSMA, qui représente 750 opérateurs dans le monde », lesquels ont dû se plier à cette directive. Sans trop de surprise, le JDD explique aussi que la plupart de ces lignes « sont utilisés par des abonnés de SFR, d’Orange et de Bouygues Telecom qui n’en connaissent pas l’origine ». Voilà qui est bien handicapant pour ceux qui ont acquis les terminaux depuis des sites marchands comme Le Bon Coin, Ebay ou Facebook Market.

C’est l’occasion de rappeler que lors de l’acquisition d’un smartphone d’occasion, il est préférable de récupérer une facture d’achat afin d’éviter ce genre de mésaventure. Il est toujours possible de se retourner contre le vendeur lorsqu’un litige apparaît, mais mieux vaut évidemment éviter d’en arriver là.

Article rédigé par
Romain Challand
Romain Challand
Journaliste
Pour aller plus loin