Actu

Snapdragon Wear 2500 : Qualcomm mise sur les montres pour enfants

27 juin 2018
Par Mathieu Freitas

Qualcomm enrichit sa gamme de processeurs pour montres connectées avec le Snapdragon Wear 2500, mais vise plus particulièrement les modèles pour enfants.

Non content d’avoir annoncé trois nouveaux processeurs avec lesquels il compte une nouvelle fois muscler le jeu des smartphones milieu de gamme, les Snapdragon 632, 439 et 429, Qualcomm a enchaîné avec l’annonce d’un nouveau Snapdragon Wear. La série dédiée aux montres connectées accueillera donc elle aussi bientôt un nouveau modèle, avec une petite particularité toutefois. Ce Snapdragon Wear 2500 cible plus particulièrement les montres pour enfants, un segment qui connaîtrait selon Qualcomm une très forte croissance à travers le monde, même si le succès semble encore timide en Europe, surtout en comparaison de l’Asie. Cela n’a toutefois pas empêché l’arrivée de quelques modèles par chez nous aussi, comme la Movetime MT30 de TCL l’an dernier, et cette nouvelle puce motivera peut-être d’autres constructeurs à suivre cette voie.

 TCL Movetime MT30 © TCL
TCL Movetime MT30 © TCL

Le plein de fonctionnalités avec une consommation réduite

Qualcomm a en tout cas tenté de faciliter au mieux le développement de montres pour enfants avec ce Snapdragon Wear 2500, qui a bien plus que de la puissance de calcul à offrir. En dehors de son CPU à base de Cortex-A7 et de son GPU Adreno, on y trouve donc un modem 4G, mais aussi un système de géolocalisation avancée ainsi que de quoi supporter les caméras jusqu’à 5 mégapixels pour les parents souhaitant garder un œil sur leurs petites têtes blondes en tout temps. Une puce NFC est également évoquée pour réaliser des micro-paiements à l’école, de même que le support des assistants vocaux, et Qualcomm ajoute encore à cela des capteurs de mouvements avec des algorithmes pré-optimisés pour le traitement des données récoltées par ceux-ci, qui permettront en outre aux enfants de jouer et se divertir avec des applications contrôlables par des gestes.

Autre avantage non négligeable de ce nouveau Snapdragon Wear, il devrait consommer moins que les modèles des générations précédentes et permettrait une hausse de 14 % de l’autonomie à partir d’une même batterie grâce à des optimisations au niveau matériel comme logiciel. Qualcomm annonce en effet livrer avec lui une version allégée d’Android Oreo, dont certaines fonctionnalités seraient coupées et dont le poids n’excéderait pas 512 Mo. La question de la disponibilité reste en revanche en suspens, le fondeur se contentant d’indiquer que des échantillons sont en cours d’envoi chez les fabricants et que Huawei devrait être le premier à sortir une montre équipée.

Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Pour aller plus loin