Actu

Sharp met la main sur l’activité PC de Toshiba

06 juin 2018
Par Mathieu Freitas

Nouvel abandon chez Toshiba. Sa branche Client Solutions, en charge des PC, devrait passer sous le contrôle de Sharp avant la fin d’année.

C’est à se demander ce qu’il restera de Toshiba. Le groupe nippon, en grande difficulté ces dernières années, se sépare de ses activités les unes après les autres. Fin 2017, c’est d’abord sa filiale spécialisée dans la production de téléviseurs qui quittait le groupe, et tombait dans le giron du Chinois HiSense. Et ce n’était qu’un début. Toshiba a récemment annoncé céder sa filiale Memory – spécialisée donc dans les puces de mémoire – à un consortium mené par le fonds d’investissement américain Bain Capital, et ce serait cette fois au tour de son activité PC.

 © Toshiba
© Toshiba

L’information est rapportée par l’agence de presse Reuters, qui indique avoir obtenu confirmation de la part de son prochain propriétaire. Et celui-ci serait un autre grand nom de l’électronique : Sharp. Les deux groupes ont d’ailleurs des parcours assez similaires. Également japonais, Sharp a lui aussi traversé une période difficile avant que Foxconn n’en prenne le contrôle grâce à l’acquisition de 65,9 % de ses parts en 2016. Reuters rappelle en outre qu’il disposait également d’une activité PC, dont il s’est séparé en 2011. Il s’agirait donc aujourd’hui de la relancer.

En passant aux mains de Sharp, qui vise à en acquérir 80,1 % des parts pour 31 millions d’euros, la branche PC de Toshiba – officiellement connue sous le nom de Toshiba Client Solutions – devrait donc aussi pouvoir profiter des ressources de Foxconn pour se remettre à son tour à flot. Alors qu’elle avait engendré un chiffre d’affaires de 1,14 milliard d’euros sur son exercice fiscal de 2017, une perte d’exploitation d’environ 65 millions d’euros avait quelque peu plombé le bilan.

La transaction n’a toutefois pas encore été validée. Sharp espère pouvoir la finaliser en octobre prochain.

Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Pour aller plus loin