Actu

Arlo Security Light : une lampe pour dissuader les cambrioleurs

16 mai 2018
Par Mathieu Freitas

Arlo complète sa gamme d’équipements de sécurité pour la maison avec la Security Light. Grâce à des détecteurs de mouvements, cette lampe entend effrayer les éventuels cambrioleurs.

Mieux vaut prévenir que guérir, pour Arlo. La future filiale de Netgear est depuis toujours spécialisée dans les caméras de vidéosurveillance et permet ainsi de filmer les infractions afin de faciliter l’identification de leurs auteurs, mais ne serait-il pas plus simple de les dissuader de passer à l’acte ? Si la vision d’une caméra peut déjà avoir cet effet, Arlo s’apprête à lancer une solution bien plus efficace sous la forme du système Security Light. Il s’agit d’une puissante lampe LED (400 lumens) à installer en extérieur et équipée de détecteurs de mouvements lui permettant de s’allumer en cas de présence suspecte, et d’effrayer ainsi d’éventuels cambrioleurs et d’alerter des voisins observateurs. Elle peut également simuler une présence à la maison.

 © Arlo
© Arlo

Facile à installer grâce à son bras rotatif et sa batterie amovible rechargeable éliminant le besoin de la raccorder au courant, la Security Light peut s’illuminer de différentes couleurs et/ou par intermittence sur commande ou selon des paramètres définis à l’avance via l’application mobile Arlo lorsqu’elle est connectée au bridge. Celui-ci lui permettra en outre d’interagir avec les autres appareils de la marque qui sont connectés sur le réseau, comme des caméras. La possibilité de lancer l’enregistrement vidéo avant même que celles-ci n’aient eu le temps de détecter la moindre activité est par exemple évoquée. Bien sûr, un système d’alerte est également prévu. L’utilisateur est ainsi informé lorsque la lampe est allumée via son smartphone.

L’Arlo Security Light System a pour l’heure été annoncé aux États-Unis, où il se déclinera en différents packs incluant une, deux et trois lampes pour 149,99, 249,99 et 349,99 dollars. Un panneau solaire est également prévu, en option, pour éviter d’avoir à recharger la batterie manuellement.

Article rédigé par
Mathieu Freitas
Mathieu Freitas
Journaliste
Pour aller plus loin